Passer au menu Passer au contenu

Vous êtes sur le site Capitale-Nationale–Côte-Nord, mais nous vous avons localisé dans la région : ###detected_region###

Terres en friche sur la Côte-Nord, un projet de valorisation porteur pour l’agriculture nord-côtière

Publié le 17 février 2022 - Écrit par Catherine Vigneault

Catégorie :

  • Capitale-Nationale–Côte-Nord
  • Citoyen/Citoyenne
  • Producteur/Productrice
  • Communiqués

Le projet terres en friche ayant pour objectif d’identifier et de caractériser les terres en friche sur la Côte-Nord vient de voir le jour.

L'accessibilité aux terres est un enjeu de longue date pour les producteurs et aspirants producteurs de la Côte-Nord. La valorisation des terres agricoles inexploitées est une solution permettant d’accroître l’accessibilité de celles-ci tout en soutenant la relève agricole, dynamisant l’économie régionale et contribuant à la mise en valeur du paysage et de la biodiversité. Pour pouvoir valoriser ces terres, encore faut-il savoir où elles se situent sur le territoire!  C’est précisément le but de ce projet qui vise, dans un premier temps, à localiser et délimiter les friches potentielles au sein de la zone agricole sur les territoires des MRC de la Haute Côte-Nord, de Manicouagan et de Sept-Rivières et, dans un deuxième temps, à caractériser ainsi qu’à évaluer leur potentiel de remise en culture.

Porté par la Fédération de l’UPA Capitale-Nationale en collaboration avec l’UPA de la Côte-Nord et avec Agriboréal Service Conseils, ce projet a été financé par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation dans le cadre du programme Territoires : priorités bioalimentaires.  La localisation des terres sera effectuée tout au long de l’année 2022.

« La collaboration des MRC ciblées et des divers partenaires sera également essentielle pour la réussite du projet », mentionne le vice-président de l’UPA de la Côte-Nord, M. Daniel Harvey. « Grâce à ce projet, nous serons capables, dans un premier temps, d'identifier les terres en friche. Par la suite, il sera plus facile de mettre en place des mécanismes en collaboration avec les différents acteurs du milieu afin de revaloriser ces terres en friche, contribuant ainsi à l’essor économique de la Côte-Nord» ajoute M. Harvey.

L’UPA de la Côte-Nord compte 88 fermes sur son territoire, dont 81 sur les trois territoires visés par le projet.

Nouvelle récente

  • Invitation à participer à la grande finale du Concours en entrepreneuriat agricole Sur les traces de Louis Hébert

    En savoir plus
  • Plan d’urbanisme à Saint-Augustin-de-Desmaures : Les producteurs agricoles s’inquiètent

    Les producteurs agricoles de l’UPA de Québec, Jacques-Cartier saluent l’adoption par le gouvernement de la première Politique nationale de l’architecture et de l’aménagement du territoire.

    En savoir plus
Voir toutes les nouvelles